Les entreprises face à la « fiche S »

Share Button

En juin 2014, après l’affaire d’Air Products où un chef d’entreprise a été décapité, les entrepreneurs d’ETHIC avaient déjà interpellé le Ministre une première fois sur le « devoir d’alerte des pouvoirs publics concernant les individus fichés S », notamment pour ces entreprises classées SEVESO.

Le 19 novembre 2015, une nouvelle lettre ouverte a été adressée au Ministre puisque la précédente était restée sans réponse.

Votre lettre souligne un sujet que nous commençons à prendre en compte. Notre approche consiste à partir des entreprises présentant un risque particulier au regard de la menace terrorisme » répond le Ministère.

lopinion

Consulter la lettre ouverte

Retrouvez l'article de L'opinion du 23 novembre 2015