Le paradoxe de l’industrie française : partir, rester, revenir ?

Share Button

Le 22 janvier 2014, Ubifrance accueillait le 1er colloque organisé par ETHIC sur le thème de l’industrie avec 2 tables rondes au programme :

Désindustrialisation : y a-­t­‐il une singularité française ?

Près de 35 000 emplois auraient disparu en 2012. Derrière ce chiffre une double dynamique : des créations d’emplois en hausse de 30% par rapport à 2011, mais des destructions plus nombreuses encore, presque le triple de l’année précédente. Coûts salariaux exorbitants, déprofitabilité, marges faibles, compétitivité dégradée… caractérisent le mal de l’industrie française. Et pourtant, les délocalisations ne sont pas un mal français uniquement… et bien souvent elles se font au profit de pays limitrophes, contrairement aux idées reçues. Délocalisation d’une partie de production versus externalisation de services horizontaux, une opportunité pour l’export ?

Capture d’écran 2016-03-15 à 17.30.05

Nos intervenants ont tordu le cou aux idées reçues : la désindustrialisation n’est pas une conséquence de la délocalisation, la marque France est un véritable atout, l’Etat a bel et bien un rôle à jouer.

Témoignage d’un industriel = Michel de la Serre, Président d’Aluthea, nous a fait part de son expérience en comparant le fonctionnement de ses 3 sites en France, au Portugal et en Tunisie. Selon lui, il est illusoire de vouloir revenir en France…

Le reshoring (le raccourcissement de valeur) : une réalité ?

Dans de nombreux pays, des entreprises rapatrient tout ou partie de leur appareil de production ; la tendance est au « reshoring » (raccourcissement de la chaîne de valeur). Quelles raisons expliquent cette tendance ? Est-ce seulement suffisant pour lutter contre la désertification des territoires ? Comment aujourd’hui armer les territoires contre la délocalisation ? L’industrie en France a-t-elle encore un avenir ?

Capture d’écran 2016-03-15 à 17.30.08

Ils confirment cette tendance du raccourcissement de la chaîne de valeur mais sont néanmoins optimistes pour l’avenir.

L’enthousiasme et l’esprit d’initiative soulevés pendant les débats contrastaient avec la morosité ambiante soutenue par les médias.

Compte-rendu

Avec le soutien de :

EDF_Logo_master_v_F Banque-Palatine sanofi erdf unilever juste_a_temps
22 janvier 2014:22 janvier 2014
Project URL:https://v2.ethic.fr/post-standard-one/
Tags: