Santé & entreprise

Share Button

Le 14 mai 2014 à l’Auditorium Debussy Ravel de la SACEM, s’est déroulé le premier colloque du mouvement ETHIC consacré à l’industrie, une véritable occasion d’échanges sincères entre entrepreneurs, professionnels de santé et personnalités politiques.

Une introduction de Jean-Marc Daniel, Economiste, a marqué le ton en émettant un regard différent sur l’économie de la santé, faisant un petit parallèle entre l’histoire du Docteur Knock et le comportement des consommateurs au sein du marché de la santé. Au cours de cette intervention, l’économiste nous précise que le marché de la santé est le seul marché où l’acheteur ne peut être à égalité d’informations avec le vendeur. Le marché a donc besoin d’une tierce personne nommée : Assurance Maladie ou Mutuelle pour financer les besoins de l’acheteur. Enfin, il conclut sur l’apport des nouvelles technologies qui pourront bien mettre, un jour, en concurrence un chirurgien Parisien avec un chirurgien New-Yorkais.

L’entreprise doit-elle se préoccuper de la santé ?

Les entreprises doivent aujourd’hui prendre conscience de la convergence des intérêts à se préoccuper de la santé de leurs salariés. Cette démarche représente un réel levier de productivité mais comment une TPE ou PME peut-elle s’inscrire dans cette démarche ? Quelles sont les bonnes pratiques en la matière ? Comment concrètement relever ce défi managérial (intégration du handicap, salarié atteint d’une maladie grave) ?

Capture d’écran 2016-03-15 à 17.54.41

La prévention… jusqu’où ?

Au-delà des risques psycho-sociaux, quel rôle peut avoir l’entreprise en matière de prévention (sédentarité, alcool, tabac, nutrition) ? Peut-on parler de responsabilité ? Quels leviers d’actions pour l’entreprise face aux addictions ? Comment les prévenir et faire cesser une situation dangereuse pour le salarié, ses collaborateurs ou l’entreprise ? Quel rôle pour la Médecine du Travail ? Ne pourrait-elle pas évoluer vers une médecine AU travail ?

Capture d’écran 2016-03-15 à 17.54.50Une filière économiquement stratégique ?

La France dispose de champions mondiaux dans le secteur de la santé et reste un marché stratégique pour les industriels du secteur. En période de réduction des dépenses publiques, le haut niveau des dépenses de santé (3e plus élevé au monde) pose la question de son financement. Les produits de santé ne pourront pas être durablement la variable d’ajustement des réductions budgétaires, sauf à ne plus financer l’innovation.  Quel système de financement pour demain ? Comment concilier réduction des dépenses publiques et financement de l’innovation ? Consommons-nous trop de médicaments ?

Capture d’écran 2016-03-15 à 17.54.59

 

 

En bref

compte-rendu

Avec le soutien de :

sanofi macsf Editions_TIssot wellness sos-addictions
14 mai 2014:14 mai 2014
Tags: